- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Il pleut, il pleut, bergère

Fabre d'Eglantine

Philippe Fabre né à Limoux en 1750, remporta un Lys d'Argent au jeux Floraux de Toulouse en 1771 pour un "Sonnet à la Vierge". Il prétendit toujours par la suite y avoir également remporté un autre prix "L'Églantine d'Or" pour justifier le nom à rallonge dont il signait ses oeuvres. Il mène alors une vie agitée et dissolue : il est même condamné à mort en 1778 pour une histoire de moeurs. Gracié, il devient sous ce joli nom de Fabre d'Églantine, membre d'une troupe de comédiens ambulants. Il écrit dix-sept pièces de théâtre, et également des poèmes dont un seul devait lui valoir l'immortalité : "L'Hyménée". La révolution fait de lui un agitateur, directeur de journaux, fondateur du club des Cordeliers et membre du comité de salut public en 1793. Il participe à l'élaboration du calendrier républicain, - les noms poétiques des mois, c'est lui - dont il s'attribue seul la paternité alors qu'il s'agit d'une oeuvre collective qui doit beaucoup pour l'essentiel à un certain citoyen Romme. Suspect aux yeux de Robespierre, il est arrêté en octobre 1793 et exécuté avec Danton le 5 avril 1794..

Ecoutez la musique :

Extraits mp3 :



Aglaé et Sidonie


Les plus belles chansons d'enfant vol 4


Top des tout-petits vol 1


Il pleut, il pleut, bergère, Presse tes blancs moutons,
Allons sous ma chaumière, Bergère vite, allons
J'entends sur le feuillage, L'eau qui tombe à grand bruit,
Voici, voici l'orage, Voilà l'éclair qui luit.

Entends tu le tonnerre ?
Il roule en approchant
Prends un abri, bergère,
A ma droite en marchant.
Je vois notre cabane.
Et tiens, voici venir
Ma mère et ma soeur Anne
Qui vont l'étable ouvrir.

Bonsoir, bonsoir, ma mère,
Ma soeur Anne, bonsoir,
J'amène ma bergère
Près de vous pour ce soir.
Va te sécher, ma mie,
Auprès de nos tisons,
Soeur, fais lui compagnie,
Entrez petits moutons.

Soignons bien, ô ma mère,
Son tant joli troupeau,
Donnez plus de litière
A son petit agneau.
C'est fait. Allons près d'elle,
Eh bien ! donc te voilà !
En corset qu'elle est belle !
Ma mère, voyez-la.

Soupons, prends cette chaise,
Tu seras près de moi,
Ce flambeau de mélèze
Brûlera devant toi.
Goûte de ce laitage.
Mais tu ne manges pas ?
Tu te sens de l'orage.
Il a lassé tes pas.

Et bien voilà ta couche
Dors y bien jusqu'au jour
Laisse moi sur ta bouche
Prendre un baiser d'amour
Ne rougis pas bergère
Ma mère et moi demain
Nous irons chez ton père
Lui demander ta main
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Aglaé et Sidonie


Les plus belles chansons d'enfant vol 4


Le meilleur des crèches et des maternelles


Le top des tout-petits vol 1


Douchka chante le Karaoké des petits


Les tubes du Karaoké - Enfants


Les N°1 de la crèche


Rondes et chansons enfantines par Bourvil et les Pierrots Parisiens

..
.