- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La bourrique


Ecoutez la musique :

Par hasard un jour de foire,
En chemin j'ai rencontré
La vieille mère Grégoire
Qui menait son âne au pré.

Refrain:

Et dans l'air le fouet claquait,
Hue ! Ahi ! mon âne,
Et dans l'air le fouet claquait,
Hue ! Ahi ! donc, mon bourriquet (bis)

Cet âne ou cette bourrique
Ne l'était pas tout à fait,
Il faut que je vous explique
Comment cela s'était fait.

On dit, et je le répète,
Que c'était au temps jadis,
Une petite fillette,
la plus riche du pays.

Elle feignait, à l'école,
De regarder ses leçons,
Et jouait à pigeon vole
Dès qu'on tournait les talons.

Sa maman fut bien capote
Lorque vint le jour des prix,
En voyant que sa Lolotte
N'avait rien du tout appris.

Cette maman bien en peine,
Prit sa fille et se rendit
Loin, bien loin, vers sa marraine,
Une fée en grand crédit.

- Lolotte ne veut rien faire,
Dit l'autre d'un air malin,
Eh bien ! Qu'elle apprenne à braire,
Et porter sacs au moulin.

Crac ! d'un seul coup de baguette,
Robe bleue a disparu,
Et fait place à la toilette
D'un petit ânon bourru.

Adieu, adieu bouche vermeille,
Adieu, blanc petit bonnet !
A droite, à gauche l'oreille
Monte et se roule en cornet.

Voyant sa métamorphose,
L'enfant veut crier : maman !
Mais on n'entend autre chose
Que : hi han ! hi han ! hi han !

- Tu resteras, dit la fée,
Pour servir d'enseignement,
Ainsi vêtue et coiffée,
Jusqu'à bon amendement.

Mais un jour où la paresse
Partira, tu reprendras
Ton teint rose et ta jeunesse,
Tes chansons et tes ébats.

La paresse, il faut le croire,
Est un mal qui tient longtemps,
Puisque la mère Grégoire
Mène encore sa fille aux champs !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.