- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

L'orphéoniste

Ce mot désigne un joueur d'orphéon, vieil instrument à corde et à clavier qui ressemble à une vielle. Ce mot apparaît en français en 1852. Cette chanson anonyme qui évoque le Congo, et l'Afrique lointaine, éternelle et mystérieuse, date probablement de l'époque de la colonisation, avant 1914 en tout cas.

Ecoutez la musique :


Il était un orphéoniste, S'appelait-il Pierre ou Baptiste ?
L'histoire n'en dit pas un mot, Do si la sol fa mi ré do.

Il entreprit un long voyage,
En emportant pour tout bagage,
Quatre chaussettes et un faux col,
Do si la sol fa mi ré do.

Il faisait voile vers l'Angleterre,
Mais par l'effet des vents contraires,
Il aborda près du Congo,
Do si la sol fa mi ré do.

La reine de ce pays sauvage,
Se promenait sur le rivage,
Sous un très vaste parasol,
Do si la sol fa mi ré do.

Elle lui dit : "P'tit blanc approche,
Je veux te manger à la broche,
Avec de l'ail et du persil,
Do si la sol fa mi ré do.

Dans cett' situation critique,
Il s'mit à faire de la musique,
Et la reine voulut l'épouser
Do si la sol fa mi ré do.

Par cet' histoir' si mirifique
On voit qu'en faisant d'la musique,
On peut dev'nir roi du Congo,
Do si la sol fa mi ré do.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

..
.