- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La complainte de Cartouche


Histoire chantée et véridique du plus populaire de nos brigands. Arrêté sur dénonciation alors qu'il dormait, il fut à deux doigts de réussir son évasion, trahi par un chien qui se mit à hurler. Soumis la question, il n'avoua rien et ne lâcha aucun nom. Le jour de son exécution, au pied de l'échafaud, il finit par trahir plusieurs de ses complices, probablement par vengeance.

Extraits mp3 :



CD Ballades, complaintes, légendes


Enfin Cartouche est pris
Avecque sa maîtresse
On dit qu'il s'est enfui
Par un tour de souplesse
Un chien l'a fait r'pincer
Dès le matin !

On l'a mis au cachot
Avec un fort bon drille,
Sans couteau ni ciseau
Ni marteau ni faucille
Leurs mains ont fait un trou
Chez le voisin !

Il dit à la question
"- Je ne suis pas Cartouche"
Je suis Jean Bourguignon
Je ne crains point vos douches
Je suis Lorrain de nation
Je suis Lorrain"

On le mena Jeudi
En place de Grève
Tout était si rempli
Que tout le monde y crève.
Puis on l'a fait sortir
De sa prison

En montant l'escalier
De l'Hôtel de Ville
Il dit au gonfalier
"- Ami je suis débile
Donne moi un verre de vin
Mon cher ami"

On dit qu'il accusa
Grand nombre de personnes
Des pays étrangers
Des femmes, aussi des hommes
Il fut exécuté
Le vendredi.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Ballades complaintes et légendes

..
.